Philippe Jamet

Une petite ville de Sologne, avec du caractère, des maisons de briques, des bâtisses à colombages, Philippe Jamet vit à Romorantin-Lanthenay.

 

Couvreur issu d’une famille dans laquelle la couverture passe de père en fils depuis dix générations, Philippe Jamet a pris tout naturellement le même chemin.

 

Le parcours de Philippe Jamet

  • A 7 ans, Philippe réalise déjà ses plans de géométrie descriptive et à 9 ans il crée son premier épi de faîtage.
  • A 15 ans, il intégre les Compagnons du Devoir et il obtient ses deux brevets professionnels de charpente et de couverture. Il sort même major de promotion de l’école supérieur de couverture d’Angers.


De la couverture à l'ornementation

 

Pendant plus de 15 ans, Philippe Jamet va être couvreur la semaine et continuer le week end à se former à sa grande passion le métal.

 

En 2010, il devient maître artisan en métiers d'art en tant qu'ornemaniste et décide d'arrêter la couverture. Le "zinc en folie" nait.

Le 13 novembre 2013, Philippe Jamet obtient le 1 er prix des métiers d'art du Loir et Cher pour la réalisation d'une amphore en cuivre, méthode dinandier c'est à dire sans aucune sourdure.

Le 07 février 2014, il a reçu le prix régional : "spécial du jury".